REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • Abidjan accueillera du 7 au 9 Mars 2018 l’AG de l’ACAME au Radisson Blu Hotel Abidjan Airport
  • Marrakech accueillera du 23 au 24 Fevrier 2018 la 15ème Edition de Officine-Expo
  • LE SIEGE SOCIAL DU PNDAP A ETE TRANSFERE A LA RIVIERA BONOUMIN

OMS/Alerte Produit Médical N° 3/2017

Publié le : 22 août 2017

Cette alerte concerne deux médicaments falsifiés découverts par la National Drug Authority ougandaise et notifiés à l’OMS.
En juillet 2017, des versions falsifiées d’Avastin (bévacizumab) et de Sutent (malate de sunitinib) ont été saisies par la National Drug Authority en Ouganda.Les fabricants des produits authentiques ont confirmé qu’ils ne fabriquaient pas ces produits.
Avastin est le nom commercial d’un médicament fabriqué par Roche/Genentech pour le traitement de différents cancers. Il n’est pas fabriqué par AstraZeneca comme indiqué sur les versions falsifiées. Cette version falsifiée d’Avastin se présente sous la forme de flacons en plastique contenant des comprimés bleu-gris. La version authentique d’Avastin estcommercialisée uniquement sous la forme d’un produit injectable à administrer par voie intraveineuse.                                                                                                                                                                                 Sutent est le nom commercial d’un médicament fabriqué par Pfizer pour le traitement du cancer du pancréas. Il n’est pas fabriqué par AstraZeneca comme indiqué sur les versions falsifiées.Cette version falsifiée de Sutent se présente sous la forme de flacons en plastique contenant des comprimés bleu-gris. La version authentique de Sutent est uniquement disponible sous la forme de gélules en gélatine.
L’OMS recommande une vigilance accrue au sein des chaînes d’approvisionnement dans les pays potentiellement affectés par ces produits falsifiés. Si vous avez des informations
concernant leur fabrication, leur distribution ou leur circulation, veuillez écrire à rapidalert@who.int.

NOS PARTENAIRES