REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 20 Septembre : PNSSU_MSHP organise sa réunion de rentrée 2018 à l’amphithéâtre de l’INHP à Treichville à partir de 08 h 30 mn.
  • 17-21 Septembre : Atelier d’élaboration du plan d’action GFF chaîne d’approvisionnement des produits de santé 2018 au PNDAP
  • 13 Septembre : Rencontre relative à la révision de la Liste National des Médicaments Essentiels à la DPML à partir de 9 heures 30 mn

Mission de haut niveau de l’OMS sur la santé maternelle et néonatale en Côte d’Ivoire

Publié le : 20 mars 2018

Mission de haut niveau de l’OMS en Côte d’Ivoire pour le lancement du réseau national de la qualité des soins et la diffusion des nouvelles directives de l’OMS sur la santé maternelle, néonatale, les IST et la Planification familiale. Cette mission de haut niveau de l’OMS a été entamée depuis le 14 mars 2018 en Côte d’Ivoire avec pour objectif d’accompagner le pays dans le lancement du réseau national de la qualité des soins maternels et néonatals, et de diffuser les nouvelles directives de l’OMS sur la santé maternelle, néonatale, les Infections sexuellement transmissibles (IST) et la planification familiale (PF). Cette mission d’une semaine se déroulera du 14 au 23 mars 2018 en plusieurs étapes.

 La première étape consistera à soutenir le lancement du réseau national de la qualité des soins (QDS) maternels et néonatals.

La deuxième étape concerne une réunion de toutes les parties prenantes impliquées dans l’initiative Muskoka qui vise l’amélioration de la qualité des soins maternels et néonatals.

La troisième étape de la mission portera sur la diffusion des nouvelles directives de l’OMS sur la santé maternelle, néonatale, les Infections sexuellement transmissibles (IST) et la planification familiale (PF).

La dernière étape de la mission, du 26 au 30 mars, sera consacrée à une rencontre sur le partage de l’expérience du mentorat appliqué au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire et au Mali.

La qualité des soins révèle le niveau des infrastructures, de l’équipement, du matériel et de la gestion d’une formation sanitaire. En outre, elle reflète les connaissances, les compétences, le comportement et la capacité du personnel à prendre en charge la grossesse et l’accouchement, mais aussi à réagir face aux complications et aux urgences. Aussi, l’amélioration de la qualité des soins requiert donc des efforts globaux, et constants, notamment l’adoption et la mise à jour régulière des directives, des standards et des protocoles, le suivi des connaissances et des compétences des prestataires de services, la mise en place de processus continus d’amélioration de la qualité des soins.

 

 

NOS PARTENAIRES