REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • Réunion du GTT SIGL intégré se tiendra sur deux jours consécutifs les 05 et 06 juillet 2018 à dans les locaux de IHSC-TA
  • La 1ère réunion sous-commission « Chaîne d’approvisionnement » aura lieu le mercredi 4 juillet 2018 a 14h30 dans la salle de conférence de la DGS

Leucémie aiguë lymphoblastique : un nouveau traitement

Publié le : 6 février 2018

La FDA, l’agence américaine du médicament, a donné son feu vert à un traitement : Kymriah (tisagenlecleucel), mis au point par le laboratoire Novartis. Pour mener leur recherche, des scientifiques du monde entier se sont penchés sur des enfants et jeunes adultes atteints de leucémie lymphoblastique aigüe, en récidive ou résistants aux précédents traitements. Les résultats de l’étude  montre les chances supplémentaires de rémission données par le Kymriah. C’est le premier traitement par thérapie génique autorisé aux Etats-Unis. Concrètement, il est basé sur des « cellules CAR-T », c’est-à-dire des cellules génétiquement reprogrammées. Les médecins prélèvent des cellules immunitaires (appelés lymphocytes T) sur le malade. Ces dernières sont ensuite modifiées et multipliées, puis réinjectées.

Cependant les cellules immunitaires du malade combattent les cellules cancéreuses. Cela libère des molécules : les cytokines. En trop grandes quantités, elles provoquent des effets généralement proches de l’état grippal, donc bénin. Mais cela peut être plus grave, avec par exemple la chute de la tension artérielle, des problèmes rénaux ou encore la diminution d’oxygène dans le sang. Selon la FDA, le choc cytokinique peut être mortel. Les malades doivent donc être suivis de très près.

 

NOS PARTENAIRES