REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • Recrutement d’un(e) consultant(e) national(e) pour la distribution des produits de santé / 7-21 juin
  • 19 juin 2018 : Journée mondiale de la drépanocytose
  • 14 juin 2018 : Journée mondiale des donneurs de sang

LA SANTÉ POUR TOUS  SELON L’OMS

Publié le : 4 janvier 2018

Parvenir à une couverture sanitaire universelle en assurant la sécurité financière des patients est fondamental pour atteindre les objectifs sanitaires des Objectifs de développement durable (ODD). En effet, la «santé pour tous» doit être le centre de gravité des efforts menés pour atteindre l’ensemble des ODD, car la bonne santé des individus est profitable à leur famille, leur communauté et leur pays. Or, il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine. Environ 400 millions d’individus dans le monde – soit une personne sur 17 – n’ont toujours pas accès aux services de santé de base.

Soutenir les efforts des autorités sanitaires nationales

La priorité absolue de l’OMS doit consister à soutenir les efforts des autorités sanitaires nationales afin de renforcer leurs principales responsabilités –y compris celles concernant le personnel soignant, la fourniture de services sanitaires et les systèmes d’information sanitaire – et qu’elles adoptent des politiques visant à assurer une couverture sanitaire équitable et abordable pour tous, y compris en matière de santé mentale. L’adoption d’une approche universelle doit être délaissée, au profit de systèmes uniques répondant aux besoins spécifiques des pays. Toutefois, les leçons tirées doivent être partagées entre les pays pour stimuler le progrès.

La couverture sanitaire universelle est un objectif réalisable

Parvenir à une couverture sanitaire universelle est un objectif ambitieux, mais qui peut, et doit être atteint pour un monde plus sain et plus équitable. Pour atteindre cet objectif, il faut intégrer la santé dans toutes les politiques et tenir compte des facteurs sociaux, économiques et politiques décisifs en matière de santé. Nous aurons besoin d’engagements forts de la part de tous les acteurs notamment: Des gouvernements nationaux, Des organismes bilatéraux et multilatéraux, De la société civile, Du secteur privé

Tous devront travailler pour surmonter les obstacles à l’accès au diagnostic et aux soins de qualité, aux médicaments essentiels et à la protection financière.

Nous aurons besoin que les pays augmentent le financement national des programmes de santé et élaborent des stratégies de financement innovantes, y compris en partenariat avec le secteur privé en plein essor. Il faudra également des mesures plus affirmées pour favoriser l’accès aux médicaments afin de combattre les maladies transmissibles, comme le VIH, la tuberculose et le paludisme, les maladies tropicales négligées et l’hépatite ainsi que les maladies non transmissibles, telles que le cancer, les pathologies cardiaques, les maladies respiratoires chroniques et le diabète.

NOS PARTENAIRES