REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 27 Juin : 1ère réunion semestrielle de la Commission Nationale pour la Coordination des Approvisionnements en Médicaments Essentiels et produits de santé stratégiques

Evaluation à mi-parcours de la Stratégie de Coopération OMS/République Côte d’Ivoire

Publié le : 23 février 2019

En vue de définir le cadre de travail de l’OMS en réponse aux priorités du pays définies par le PNDS 2016-2020, l’OMS a développé et signé sa stratégie de coopération avec la Côte d’Ivoire. Cette stratégie mise en œuvre à travers les budgets-programmes biennaux, s’inscrit dans la dynamique de l’atteinte des objectifs du PND et du PNDS pour la période 2016-2020 en lien avec les Objectifs de Développement Durable liés à la santé et plus particulièrement les progrès vers la couverture sanitaire universelle.

Les cinq priorités stratégiques identifiées en accord avec le gouvernement sont :(1) le renforcement de la gouvernance et du financement du secteur de la santé; (2) le renforcement des appuis dans les domaines des ressources humaines pour la santé, médicaments essentiels et prestations sanitaires; (3)  l’amélioration de la santé reproductive, de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant, y compris la santé des adolescents et des jeunes; (4) le renforcement de la lutte contre la maladie et (5) le renforcement de la préparation et de la réponse aux urgences et aux catastrophes. Ces priorités sont mises en œuvre au travers de 13 domaines d’actions prioritaires.

Le budget programme 2016-2017 a été mis en œuvre et s’est achevé avec l’atteinte d’un certain nombre de résultats clés au niveau national. Le budget programme 2018-2019 quant à lui est en cours de mise en œuvre. .

Conformément au cadre de suivi et d’évaluation défini pour la mise en œuvre de cette SCP, l’année 2018 consacre la période de l’évaluation à mi-parcours de cette stratégie. Cette évaluation intervient dans le contexte où l’OMS vient de définir son 13ème programme général de travail de l’OMS adopté à la 71ème Assemblée mondiale de la santé par les Etats membres. Ceci donne ainsi l’occasion au bureau pays d’envisager l’alignement de la SCP non seulement aux nouvelles priorités définies au niveau mondial en lien avec celles poursuivies au niveau du Pays mais également,  à l’agenda de transformation de la Directrice régionale pour l’Afrique qui vise à faire de l’Organisation un Secrétariat capable de répondre aux besoins des pays et axé sur les résultats. En effet pour l’OMS d’un changement organisationnel avec le renforcement des quatre axes stratégiques portant sur : (1) des valeurs prônant la production de résultats, (2) une orientation technique intelligente, (3) des opérations stratégiques répondant aux attentes et (4) une communication et des partenariats efficaces.

En vue d’une part de renforcer la mise en œuvre de la SCP pour les deux prochaines années de mise en œuvre (2019 – 2020), pour permettre au bureau pays de contribuer efficacement à l’atteinte des résultats au niveau national puis global selon les priorités du pays et d’autre part d’apprécier sa contribution à la mise en œuvre de l’agenda de transformation, le bureau pays de l’OMS avec l’ensemble des parties prenantes a organisé du 20 au 22 Février à l’hôtel Lymaniya le processus d’évaluation à mi-parcours de la SCP 2016-2020.

L’objectifs de l’évaluation à mi-parcours est d’apprécier la contribution de l’OMS à l’atteinte des objectifs du PNDS 2016-2020, conformément aux priorités sanitaires nationales et aux objectifs de l’agenda de transformation. De façon spécifique il s’agit de :

  • Faire le point des réalisations faites dans les domaines d’action prioritaires,
  • identifier les obstacles et les risques éventuels qui pourraient nécessiter des modifications aux priorités stratégiques ou aux domaines d’action,
  • identifier les actions nécessaires pour accélérer les progrès au cours de la deuxième partie du cycle de la SCP,
  • tirer les leçons apprises au cours de la mise en œuvre de cette SCP au travers des budget-programmes ;
  • définir les perspectives pour la deuxième partie du cycle de la SCP (2019-2020).

Il s’agira au cours de cette évaluation le cas échéant d’apporter des mesures correctrices au processus de mise en œuvre, à la révision ou confirmation des priorités ainsi que la redéfinition des ressources allouées.

NOS PARTENAIRES