REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 1er Décembre 2017: Journée Mondiale de la lutte contre le SIDA
  • 14 Novembre 2017: Journée mondiale du diabète
  • 12 Novembre 2017: Journée Mondiale de la pneumonie

Dengue en Côte d’Ivoire

Publié le : 16 août 2017

Le 6 mai 2017, le Ministère ivoirien de la santé a signalé à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) une flambée de dengue à Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire. La majorité des cas ont été notifiés dans la ville d’Abidjan. 78 % des cas et 80 % des cas confirmés sont survenus dans le district sanitaire de Cocody Bingerville. Le nombre de cas suspects de dengue a tendance à augmenter : 37 nouveaux cas ont été notifiés du 27 juin au 4 juillet et 142 nouveaux cas suspects ont été signalés du 4 au 11 juillet 2017. 27 % des cas suspects concernent des sujets âgés de 15 à 29 ans et 55 % des personnes de 30 ans et plus. 54 % des cas sont des femmes. La co-infection par le virus de la fièvre jaune a été suspectée dans 68 cas et confirmée dans un cas. La confirmation des cas en laboratoire se poursuit.
Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) coordonne la riposte à la flambée, par l’intermédiaire de l’Institut national d’hygiène publique(INHP). La surveillance s’améliore grâce à la recherche active des cas, à la collecte d’échantillons pour confirmation en laboratoire et à la diffusion des définitions des cas. Le secteur privé de la santé contribue à la surveillance et à la prise en charge de la maladie. La riposte en cours s’appuie également sur le renforcement de la participation communautaire. Les responsables politiques, religieux et communautaires sont sensibilisés à la question de la lutte contre le virus de la dengue. Le MSHP fait participer les maires aux mesures visant à combattre la flambée.

La flambée de dengue qui sévit actuellement en Côte d’Ivoire s’inscrit dans le contexte de l’émergence de la maladie en Afrique de l’Ouest. La dengue s’étend géographiquement et des cas sont signalés dans des régions où aucun cas n’avait été notifié précédemment. La notification des cas doit être renforcée pour assurer une surveillance continue de la flambée en Côte d’Ivoire. La surveillance des vecteurs dans le pays est également importante. L’OMS recommande de renforcer le diagnostic de laboratoire pendant cette flambée. Sur la base des informations actuellement disponibles concernant l’actuelle flambée de dengue, l’OMS ne recommande aucune restriction aux voyages en Côte d’Ivoire ou aux échanges commerciaux avec ce pays.

NOS PARTENAIRES