REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 20 Septembre : PNSSU_MSHP organise sa réunion de rentrée 2018 à l’amphithéâtre de l’INHP à Treichville à partir de 08 h 30 mn.
  • 17-21 Septembre : Atelier d’élaboration du plan d’action GFF chaîne d’approvisionnement des produits de santé 2018 au PNDAP
  • 13 Septembre : Rencontre relative à la révision de la Liste National des Médicaments Essentiels à la DPML à partir de 9 heures 30 mn

Alerte Produit Médical N°3/2017:Avastin et Sutent falsifiés.

Publié le : 22 août 2017

Cette alerte concerne deux médicaments falsifiés découverts par la National Drug Authority ougandaise et notifiés à l’OMS.
En juillet 2017, des versions falsifiées d’Avastin (bévacizumab) et de Sutent (malate de sunitinib) ont été saisies par la National Drug Authority en Ouganda. Les deux produits étaient distribués à proximité de plusieurs centres de traitement du cancer à Kampala (Ouganda). Les fabricants des produits authentiques ont confirmé qu’ils ne fabriquaient pas ces produits.
Avastin est le nom commercial d’un médicament fabriqué par Roche/Genentech pour le traitement de différents cancers. Il n’est pas fabriqué par AstraZeneca comme indiqué sur les versions falsifiées. Cette version falsifiée d’Avastin se présente sous la forme de flacons en plastique contenant des comprimés bleu-gris. La version authentique d’Avastin est commercialisée uniquement sous la forme d’un produit injectable à administrer par voie intraveineuse.Sutent est le nom commercial d’un médicament fabriqué par Pfizer pour le traitement du cancer du pancréas. Il n’est pas fabriqué par AstraZeneca comme indiqué sur les versions falsifiées.Cette version falsifiée de Sutent se présente sous la forme de flacons en plastique contenant des comprimés bleu-gris. La version authentique de Sutent est uniquement disponible sous la forme de gélules en gélatine.
L’OMS recommande une vigilance accrue au sein des chaînes d’approvisionnement dans les pays potentiellement affectés par ces produits falsifiés. Cette vigilance doit inclure les hôpitaux/cliniques, les centres de santé, les grossistes, les distributeurs, les pharmacies et tout autre fournisseur de produits médicaux.
Si vous êtes en possession de ces produits, veuillez ne pas les utiliser. Si toutefois vous avez utilisé un de ces produits falsifiés ou si vous souffrez d’effets indésirables suite à leur consommation, veuillez immédiatement consulter un professionnel de la santé qualifié et notifier cet incident auprès de votre ministère de la santé/autorité nationale de réglementation du médicament/centre national de pharmacovigilance.Les autorités sanitaires nationales sont priées d’informer immédiatement l’OMS si ces produits falsifiés sont découverts dans leur pays. Si vous avez des informations concernant leur fabrication, leur distribution ou leur circulation, veuillez écrire à rapidalert@who.int.

NOS PARTENAIRES