REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 24 Octobre 2017: Journée Mondiale de lutte contre la Polio
  • 17 Octobre 2017: Journée Mondiale du don d’organe et de la greffe
  • 15 Octobre 2017: Journée Mondiale du lavage des mains

Une nouvelle MST plus grave que le Sida

Publié le : 21 août 2017
Le Sida a traumatisé le monde et continue de le faire. Mais une nouvelle pathologie, pourrait lui ravir sa réputation. une nouvelle qui ne peut pas faire sauter de joie au plafond .L’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) est formelle sur l’information. Le Sida ne fait plus partie des dix maladies les plus mortelles au monde. Pendant que le Sida recule et connaît une chute encourageante de 40% en Afrique centrale notamment, une autre maladie, sexuellement transmissible sentant, fait son apparition. Et se répand de façon vertigineuse sur la planète terre. Il s’agit du Virus du Papillome Humain(VPH) jugé plus grave que le Sida. Une pathologie qui fait des ravages dans plusieurs pays au monde selon les spécialistes de la santé. Elle s’attaque aux parties génitales dont l’utérus, le pénis, les testicules.
Cette maladie se transmet par contact direct. Par le sexe, par voie cutanée, c’est-à-dire de « peau à peau » selon les spécialistes de la santé ce n’est pas tout. On peut également contracter le VPH par la pratique de la sodomie,la fellation, le cunnilingus (l’excitation du sexe de la femme par la bouche ou la langue).Jugé comme l’une des infections transmissibles sexuellement(ITS) les plus répandues et les plus courantes au monde, le VPH est très contagieux.Comme si cela ne suffisait pas et pour effrayer davantage, le port du préservatif ne pourrait rien faire contre cette maladie pernicieuse.
L’OMS n’a pas encore produit de statistiques sur cette maladie en revanche, celle réalisée sur le Sida soulage un tant soit peu. Le nombre de morts du Sida a été divisé de moitié. Et les séropositifs peuvent désormais suivre leurs traitements tout le temps qui leur reste à vivre. Et toujours selon les techniciens de la santé mondiale, il reste du chemin à parcourir pour pouvoir éradiquer le Sida en 2030.

NOS PARTENAIRES