REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 20 octobre 2017 : Journée mondiale de l’ostéoporose
  • 17 octobre 2017 : Journée mondiale du don d’organes et de la greffe
  • 16 octobre 2017 : Journée mondiale du dépistage de l’hépatite c

Lancement ROADSHOW 2017

Publié le : 3 octobre 2017

Le Laboratoire SANOFI a organisé ce mardi 03 octobre 2017 à la place «  Inchallah » de Koumassi, en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP), la 3ème  édition de la caravane de la sensibilisation contre les faux médicaments et la douleur « J’ai mal ..ça suffit ».
Dr Rachel DUNCAN, Directeur de la Pharmacie du Médicament et des Laboratoires (DPML), représentant la Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Dr Raymonde GOUDOU COFFIE,  s’est félicitée de l’initiative des laboratoires SANOFI de lutter contre les médicaments illicites et le trafic des médicaments de la rue, gage pour la réduction de la morbidité et de la mortalité en côte d’Ivoire. Selon elle, l’organisation de cette 3ème est un signe pour SANOFI d’accompagner le MSHP dans la lutte pour le recul de la douleur et des maux qui menacent la santé des populations.
Ainsi, elle a invité  la population  à se détourner de l’usage des médicaments de la rue pour s’orienter vers les
pharmacies ou les médicaments sont conservés dans de bonne condition.  Elle a clore son  allocution en déclarant ouverte la campagne « J’ai mal ..ça suffit ».
Quant au Directeur Général de SANOFI, M. TIO Touré Aboubacar, il a souligné que l’objectif de la caravane est d’amener la  population à adopter de bons réflexes. Cette année, la 3ème  édition sera concentrée à Abidjan, à la place inchallah pendant 4jours. Ce camp permettra au public d’interagir avec le professionnel de la santé sur les thèmes de la douleur, les dangers liés aux médicaments de la rue et contrefaits.
Par ailleurs, il a fait remarquer que 10% du marché mondial des médicaments sont des contrefaçons. «  En Côte d’Ivoire, 30% à 40% des médicaments sont achetés dans la rue. Le trafic des faux médicaments rapporte 20 fois plus que celui de la drogue avec des conséquences dévastatrices sur la santé » a-t-il déclaré.
Pour le Prof BEUGRE Narcisse, Président du Club Douleur de Côte d’Ivoire, cet évènement est organisé à l’attention des professionnels et de la  population. Selon lui, il existe tous les moyens pour prendre en charge les douleurs. C’est
pourquoi il a invité la population à choisir les médicaments appropriés dans les lieux appropriés. En effet,
les médicaments hors du circuit légal sont frauduleux ou périmé  et donc capable de léser les organes a-t-il révélé.
Etaient au menu, une troupe théâtrale, des visites de stands, des interviews et des échanges avec les professionnels de la santé pour mieux sensibiliser la population

NOS PARTENAIRES