REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE

MINISTERE DE LA SANTE ET DE L'HYGIENE PUBLIQUE

FLASH INFOS
  • 31 Mai 2017, Journée mondiale sans tabac
  • Le siège social du PNDAP a été transféré à la Riviera Bonoumin

Effets indésirables « graves » du tramadol

Publié le : 9 août 2017

Le  tramadol est un opioïde inhibant aussi la recapture de la sérotonine  indiquée comme antalgique dans les douleurs modérées à sévères de  l’adulte. Depuis l’arrêt de commercialisation du dextropropoxyphène en  2011 en France, un suivi national de pharmacovigilance a été mis en  place.Tous  les effets indésirables « graves » (EIG) survenus avec le tramadol chez  les adultes notifiés dans la base nationale de pharmacovigilance entre  le 01 août 2011 et le 31 décembre 2015 ont été analysés.
Pendant  la durée de l’enquête (4,5 ans), 1512 notifications d’EIG ont été  enregistrées. Les principaux EIG étaient neurologiques (29,4 % dont des  altérations de la conscience [13,2 %] et des convulsions [6,7 %], psychiatriques (22,8 % dont des confusions [14,6 %] et des  hallucinations [7,3 %]) et gastro-intestinaux (17,0 % dont des nausées  et des vomissements [9,6 %]). Des EIG « inattendus » semblent émerger :  hyponatrémies, hépatites cholestatiques, syndromes sérotoninergiques.Ce  suivi retrouve, à côté d’EIG neuropsychiatriques et gastro-intestinaux «attendus », des effets nouveaux, hépatiques ou métaboliques. Le tramadol seul peut donner, en surdosage, des syndromes  sérotoninergiques.

NOS PARTENAIRES